Accueil > Les activités parascolaires > Activités parascolaires : comment faire le bon choix ?

Activités parascolaires : comment faire le bon choix ?

lundi 17 janvier 2011

Choisir les activités parascolaires en connaissance de cause

Ayant un impact important sur votre enfant, notamment sur son développement personnel, les activités parascolaires ne sont pas à sous-estimer. Avant de choisir une discipline à laquelle s’inscrire, il faut prendre le temps de découvrir et d’analyser. Afin d’écarter les risques de fausse route, faites découvrir à votre enfant les options qui s’offrent à lui. Si c’est nécessaire, inscrivez-le à plusieurs activités, pour qu’il puisse voir laquelle lui convient le plus. Il peut notamment s’inscrire à deux ou trois disciplines sportives et trancher ensuite en connaissance de cause. Vous pouvez également l’initier à quelques instruments de musique, ou l’inscrire simultanément à des cours de danse et de théâtre.

Activités parascolaires : estimer le temps qu’elles prennent

La pratique d’activités parascolaires implique automatiquement un emploi du temps. Une, deux ou trois fois par semaine, à chaque discipline correspondent des fréquences de pratique propres. En dehors d’un cours d’une fois par semaine, la musique exige notamment des heures d’exercices à la maison. Les disciplines sportives comme le foot ou le basket impliquent également des entraînements au moins tous les mercredis après-midi, sans compter les matchs du week-end. Avant de choisir une activité pour votre enfant, il est ainsi conseillé d’évaluer ce temps requis dans la pratique et de voir à l’avance les possibilités d’organisation. La pratique d’activités parascolaires ne doit en aucun cas devenir un obstacle pour la réussite de l’enfant à l’école. Au contraire.

Choisir les activités parascolaires en toute objectivité

Aimant le défi et la concurrence, certains parents ont tendance à imposer leurs choix à leurs enfants, tout simplement pour l’image. Une rivalité entre voisins, entre autres, peut conduire des parents à choisir telle ou telle activité pour une question de défi. La nostalgie, le sentiment d’avoir fait fausse route conduit également certains parents à orienter leur enfant vers des disciplines qu’ils n’avaient pas pu pratiquer à l’époque. Si l’enfant y trouve du plaisir, tant mieux, mais s’il s’agit d’une corvée pour lui, cela pourrait avoir des impacts importants sur sa personnalité ainsi que sur ses travaux scolaires. Afin que votre enfant puisse s’épanouir réellement dans le cadre de ses activités parascolaires, restez objectif dans vos choix.

Répondre à cet article