Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Comment affronter un redoublement ?

Comment affronter un redoublement ?

samedi 10 avril 2010

En cas de redoublement, l’enfant est fragilisé

Beaucoup d’enfants et de parents sont confrontés au problème du redoublement. En France, environ 35 % des élèves redoublent au moins une fois durant la période de scolarité obligatoire, c’est-à-dire de l’école primaire jusqu’au collège. En comptant le lycée, le taux de redoublement passe à 50%. C’est dire que le phénomène ne concerne pas les cas isolés. En général, un enfant redouble sa classe parce qu’il n’a pas pu acquérir les compétences requises en fin d’année scolaire pour entamer sereinement l’année suivante au niveau supérieur.

En cas de redoublement, l’enfant risque d’être perturbé pour diverses raisons. Il devra ralentir d’une année scolaire entière lorsque ses copains de classe passent à l’étage supérieur pour apprendre de nouvelles choses. Un redoublement conduit donc souvent à renouveler son cercle d’amis. Rester en permanence en contact avec ses anciens camarades de classe peut en effet s’avérer intimidant et frustrant pour certains. Redoubler une année signifie aussi revoir les mêmes leçons, les mêmes devoirs, bref, refaire les mêmes choses. Dans tous les cas, l’élève est toujours fragilisé en cas de redoublement.

Le redoublement doit être rentabilisé

Même si le redoublement correspond à une décision tactique, c’est-à-dire résultant d’un choix délibéré de l’enfant pour se rattraper, par exemple, dans une matière qui lui permettra d’accéder à une orientation précise, il convient de toujours le soutenir pour que l’année scolaire ne devienne pas une année d’échec bis. Il faut avant tout repérer les failles et en connaître les raisons. Le redoublement doit être rentabilisé. Avec le temps économisé grâce aux matières qu’il maîtrise déjà, l’élève doit revoir ses méthodes de travail, s’adonner un peu plus aux activités parascolaires, renforcer ses relations avec ses parents et les enseignants…

L’enfant doit être aidé pour s’améliorer, surtout dans les domaines où il présentait des lacunes. Pour de l’aide, il est possible de faire appel aux cours de soutien. Cependant, il ne faut pas que l’enfant soit asphyxié par trop d’heures de travail. Si la cause du redoublement est la dyslexie, la dysorthographie ou toutes autres raisons non scolaires, l’aide d’un spécialiste est particulièrement indiquée. S’il a redoublé à cause d’un facteur extérieur tel que divorce, décès, maladie, etc. un psychologue et l’équipe enseignante peuvent l’aider. Les parents, quant à eux, doivent toujours épauler l’enfant. Enfin, n’oubliez pas que la valeur des notes ne correspond jamais à la valeur d’un enfant.

Répondre à cet article