Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Comment cultiver le goût de l’effort chez son enfant ?

Comment cultiver le goût de l’effort chez son enfant ?

mardi 17 mai 2011

Cultiver le goût de l’effort chez l’enfant, des initiatives simples, mais efficaces

Le goût de l’effort ne vient pas de façon naturelle chez l’homme. Cette qualité ne s’acquiert qu’à la base d’une éducation de choix de la part des pédagogues, mais surtout des parents. Pour que votre enfant développe progressivement cette disposition, il est important de la lui inculquer dès son jeune âge. Cultivez chez votre enfant la volonté de surmonter des épreuves. En fonction de son âge, apprenez-lui à faire des dessins, à monter à bicyclette ou à cheval, à faire de la lecture... Son estime de soi se trouvera rehaussée.

Gérez au mieux l’accès des enfants aux produits des nouvelles technologies. Plus précisément, définissez un emploi du temps rigoureux afin qu’ils n’abusent pas de la télévision, d’Internet ou des jeux vidéo. Donnez-lui l’occasion de jouer avec des enfants de son âge. Cela influe positivement sur son dynamisme et sa joie de vivre. Dans la mesure où vous effectuez encore le suivi scolaire de votre enfant à domicile, tâchez de lui faire comprendre que les études sont une passion et non une corvée. En cas d’échec, notamment dans les études, il est important de le rassurer, de lui faire découvrir ses erreurs et de lui montrer la façon de les contourner.

Cultiver le goût de l’effort chez l’enfant, les bienfaits des sports de compétition

Le développement du goût de l’effort chez l’enfant se fait sur le long terme. La sévérité n’est pas la solution idéale pour l’atteinte de cet objectif. Le plus important, c’est de mettre son enfant en face de certaines difficultés et par la suite, lui donner les moyens de les surmonter par lui-même. Faites-lui faire des sports de compétitions à l’instar du football ou du basketball, du baseball ou du tennis. Vous pouvez aussi l’inscrire dans un club promouvant les sports cérébraux comme les échecs, le jeu de go ou le jeu de dames.

Pour mieux assoir la personnalité de votre enfant, il convient de le faire évoluer dans un club d’arts martiaux dès son jeune âge. À partir de 5 ans, l’enfant peut être inscrit dans un club de judo. Cet art martial lui permettra de développer son équilibre, tant physique que mental. Il développera également deux qualités d’apparence antinomiques, mais plutôt complémentaires, à savoir l’humilité et la volonté de réussir. Grâce aux arts martiaux, l’enfant retient des leçons intéressantes des entrainements, des compétitions, de ses palmarès, mais également de ses échecs.

Répondre à cet article