Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Soutien psychologique > Comment encourager votre ado à travailler ?

Comment encourager votre ado à travailler ?

mercredi 27 octobre 2010

Ensemble, formez une bonne équipe

Son comportement a changé depuis peu, comparé au collège, ce n’est plus le même. Une fois ado, votre enfant change, et puis ce qui vous inquiète le plus, ce sont ces notes qui chutent progressivement. Rien de plus angoissant que de voir votre enfant lâcher prise et se démotiver face à ses études scolaires. Ce n’est pourtant pas une raison suffisante pour baisser les bras, car de nombreux parents sont confrontés aux mêmes difficultés. Il s’agit bel et bien d’une épreuve, l’enjeu étant de remotiver son enfant pour qu’il ne sombre pas dans l’échec en décrochant.

Une méthodologie est indispensable. Vous n’êtes certainement pas professeur, mais vous êtes tout de même ses parents. Cela veut dire que vous êtes les mieux placés pour comprendre et aider voter enfant afin qu’il s’épanouisse dans sa vie et surtout dans sa réussite scolaire. Tout d’abord, prenez le temps de discuter de ses études avec lui. Vous montrerez ainsi que vous vous intéressez à ce qu’il fait, pour mieux le comprendre. C’est aussi l’occasion de l’encourager dans son travail et de saluer les progrès qu’il réalise. Et puis, comme un coach sportif, redonnez-lui confiance en lui !

Une présence bien dosée pour de meilleurs résultats

Une fois leur enfant au lycée, de nombreux parents tendent à lui accorder plus de liberté. Et le pire, c’est qu’ils s’effacent progressivement afin qu’il puisse « vivre sa vie », le laissant ainsi se débrouiller tout seul dans la gestion de ses travaux scolaires, des heures à accorder au sommeil, au téléphone, à l’ordinateur, mais aussi, et surtout pour ses sorties. Résultat : des notes qui chutent petit à petit... Alerte ! Inutile de rester les bras croisés à ne rien faire, prenez des dispositions : surveillez mieux le temps qu’il consacre à faire ses devoirs et à travailler ses leçons !

Attention toutefois à lui faire sentir le poids de votre présence et votre comportement prêt à intervenir au moindre défaut. L’idée n’étant pas de le contrôler ! Pour que cela se passe mieux, il est quelques fois nécessaire de fixer un objectif précis et à court terme, comme une note moyenne aux prochains contrôles dans la semaine, au lieu d’imposer la moyenne générale dans toutes les matières en fin de trimestre ! Cela l’angoisserait plus. Et puis, il est très important pour l’enfant et l’ado de le féliciter pour ses bons résultats. Prise de confiance et motivation garantie !

Répondre à cet article