Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Comment faire si mon enfant se désintéresse de l’école ?

Comment faire si mon enfant se désintéresse de l’école ?

samedi 10 avril 2010

Un désintérêt peut-être lié à la peur de décevoir

Arrivé en première année de lycée, un adolescent peut changer brusquement de comportement. Alors qu’auparavant, il était toujours prêt à affronter chaque journée de classe dans la gaieté, l’école semble le désintéresser subitement. Les parents et les professeurs peuvent alors se poser des questions sur les raisons possibles de ce revirement. Si le désintérêt ne correspond généralement pas à une manifestation de paresse de la part de l’enfant, les causes sont, en revanche, souvent d’ordre psychologique. L’adolescent peut, de la sorte, manifester son malaise intérieur.

Une telle situation peut, par exemple, faire suite à une orientation proposée contre son gré. Il peut la juger incompatible avec ses compétences. Il s’oppose de cette manière à la décision. Mais la plupart du temps, le désintérêt de l’adolescent pour l’école est lié à sa peur d’une année scolaire plus difficile. Le lycée exige effectivement une certaine autonomie de la part de chaque élève, et il peut douter de ses compétences et adopter une stratégie d’évitement. Ce manque de confiance en soi peut handicaper un enfant qui ne désire pas décevoir, et l’amener à penser qu’il n’a pas envie d’étudier, au lieu de tenter un effort qui aboutira, selon lui, à un échec.

Mon enfant se désintéresse de l’école : réprimander si nécessaire

Pour que l’enfant ne traîne pas ses problèmes tout au long de l’année scolaire et éviter que cette situation ne nuise véritablement à son futur, ses parents et ses professeurs doivent trouver les raisons de ce désintérêt. Il est important de se demander si l’enfant a choisi une mauvaise orientation et si il l’a choisie de son plein gré. Quelques fois, et c’est fréquent à l’âge de l’adolescence, l’enfant s’est laissé influencé par ses camarades. Il faut, par ailleurs, se demander s’il manque de confiance en lui, ou s’il s’agit seulement d’une volonté de se faire remarquer. Le fond du problème peut être émotionnel, sentimental, affectif ou relationnel.

Lorsque les causes de ce désintérêt sont identifiées, il faut en parler avec lui. Toutefois, il est inutile de le mitrailler de questions. Il est parfois difficile d’établir un dialogue et souvent les tentatives débouchent sur un conflit. Il ne faut pas hésiter à réprimander votre enfant en le privant de sorties ou d’argent de poche, tant qu’il s’entête dans son comportement et inversement, le récompenser pour les efforts fournis. Vous devez également assurer un suivi régulier pour vérifier que les leçons ont été comprises et les devoirs faits. L’aide d’un oncle, d’une cousine, d’un ami, … peut également servir.

Répondre à cet article