Accueil > Le soutien scolaire par niveaux > Le soutien scolaire au collège > Des « cartables numériques » pour des élèves de 6e à Argentan

Des « cartables numériques » pour des élèves de 6e à Argentan

mardi 21 décembre 2010

Un ordinateur pour chaque collégien de 6e à l’école Jeanne-d’Arc

Pour les élèves des classes de 6e de l’école Jeanne-d’Arc à Argentan, c’est Noël avant l’heure ! En effet, dans le cadre de l’opération « cartable numérique », 70 élèves du collège ont chacun reçu un ordinateur portable personnel qu’ils utiliseront durant leur cours. En septembre 2011 puis à chaque rentrée qui suivra, l’établissement envisage également d’équiper les ordinateurs de la version numérisée du dictionnaire qui est remis par le Conseil général à chaque début d’année scolaire. Dans leur PC, les élèves trouveront tous les outils nécessaires à leurs études. L’outil informatique contient des cours, des manuels téléchargés, ainsi que des applications pédagogiques qui s’inscrivent dans le programme scolaire.

Le « cartable numérique » pour réduire les disparités d’accès aux technologies informatiques

Ainsi les élèves de 6e de cet établissement privé sont les premiers privilégiés en ce qui concerne les projets « cartable numérique » dans la région Basse-Normandie. Ces jeunes disposent désormais d’un ordinateur personnel à utiliser en classe. Ce qui permettra à tous les élèves, y compris ceux qui ne disposent pas d’un ordinateur chez eux, de se familiariser avec un outil informatique devenu incontournable. Un projet qui s’inscrit donc parmi les mesures qui ont pour objectifs de réduire la fracture numérique sur tout le territoire français, étant donné que des disparités d’accès aux technologies informatiques et à Internet subsistent entre les zones urbaines denses et les zones rurales.

Des ordinateurs qui rendent les cours plus attractifs

En plus de fournir de nombreuses animations pour des cours plus attractifs tout en facilitant la compréhension des notions, cette petite révolution du « cartable numérique » révèle un autre aspect pratique. Il allège considérablement les cartables des élèves de collèges étant donné qu’ils ne sont plus obligés d’apporter leur livre en classe. La plupart du temps, ils laissent leurs manuels traditionnels chez eux pour faire leurs devoirs ou réviser. Selon David Letourneur, le directeur de l’établissement, le poids des cartables sans les manuels traditionnels serait passé de 10 kg à 2 kg. Les cours finis, les ordinateurs sont rangés dans une armoire sécurisée de l’établissement. À noter que les matières qui font intervenir ces ordinateurs sont le Français, les mathématiques, l’Histoire-Géographie et l’Anglais.

Répondre à cet article