Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Harcèlement à l’école : aider son enfant à se protéger

Harcèlement à l’école : aider son enfant à se protéger

mercredi 2 novembre 2011

Harcèlement à l’école : une réalité dans le milieu scolaire français

Le harcèlement en milieu scolaire est un fait dévoilé au grand jour en 1970 suite aux études du psychologue Dan Olweus dans les établissements scandinaves. Selon ces recherches, cette réalité regroupe tous les comportements d’un élève qui visent à décourager ou à intimider un autre pour des raisons diverses. Moqueries, racket et humiliations en tout genre font partie des actes les plus représentatifs de ce concept. Les violences physiques, relativement moins fréquentes, sont toutefois les plus marquantes et dangereuses dans ce harcèlement. Malgré les dispositions prises depuis 2007, l’intimidation scolaire touche encore une grande partie des collégiens et lycéens en France. Selon une étude réalisée en 2010, plus de 10 % des collégiens français ont répondu avoir subi une quelconque forme de harcèlement au cours de l’année scolaire.

Harcèlement à l’école : un problème à prendre au sérieux

Déjà très significatives, ces statistiques pourraient être bien en dessous de la réalité des choses, si l’on considère que la plupart des harcelés n’osent pas parler de leur situation à un professeur ou à leurs parents. Ce renfermement de l’élève ne fait qu’empirer sa situation et sa souffrance. Il nourrira davantage de sentiments de culpabilité, de honte ou de peur. Au final, c’est sa vie sociale ou ses résultats scolaires mêmes qui subiront de plein fouet les conséquences de ces séquelles psychologiques. Il est alors capital de se soucier de cette réalité, et ce, même si vous croyez que votre enfant n’est pas concerné par le problème. Harceleur ou victime, l’élève doit être mis en garde et préparé pour faire face à ce phénomène, dans l’espoir d’éradiquer complètement ses conséquences néfastes.

Harcèlement à l’école : surmonter les brimades

Pour réussir le combat contre cette nuisance sociale, il faudrait avant tout vous convaincre de son existence ; vous serez ainsi mieux disposé à trouver les bonnes solutions. Il faudrait alors commencer à parler franchement de la situation à votre enfant. Il se pourrait qu’il refuse de se confier à vous au tout début ; gardez toutefois confiance et essayez de revenir à la charge aussi souvent que possible, sans pour autant trop lui en demander au risque de le harasser. Si par contre il avoue qu’il a déjà été victime d’intimidation, exprimez-lui clairement votre compréhension du sujet et entamez les réparations psychologiques et sentimentales nécessaires.

Répondre à cet article