Accueil > Les programmes, la pratique et la méthodologie > Le soutien scolaire dans la pratique > L’accompagnement scolaire en milieu hospitalier

L’accompagnement scolaire en milieu hospitalier

lundi 30 mai 2011

Soutien scolaire pour les enfants malades : un gage de réussite

Certains enfants ne peuvent intégrer les établissements scolaires normaux en raison de leurs problèmes de santé. Ils ne peuvent suivre les cours avec les autres enfants de leur âge, et apparaissent souvent marginalisés. Heureusement, il existe des structures spécialisées prévues à cet effet. Des professeurs peuvent donc se déplacer à domicile pour prodiguer des enseignements. Les enfants peuvent également s’inscrire dans des centres adaptés. L’objectif de ceux-ci est d’éviter l’exclusion sociale des enfants malades, de leur garantir un avenir scolaire gratifiant et adapté à leurs cas spécifiques. C’est le cas de la FEMDH.

La FEMDH ou Fédération pour l’Enseignement aux Malades à Domiciles et à l’Hôpital, est une fédération française qui regroupe de nombreuses associations européennes. Leur objectif est de prodiguer un enseignement gratuit aux enfants et jeunes hospitalisés ou ceux bénéficiant de traitements à domicile. Les enseignants sont tous des bénévoles qualifiés possédant une formation de haut niveau. La fédération a été créée en 1992, et est agréée par le Ministère de l’Éducation nationale. Elle a aussi signé une convention avec le CNED (le Centre National d’Enseignement à Distance) et le ministère de la Santé. Aujourd’hui, la FEMDH comprend 65 antennes dans l’Hexagone, et contribue à l’éducation de milliers d’enfants en situation de santé précaire.

Soutien scolaire pour les enfants malades : les différents services d’aide

Pour les enfants souffrant de déficience intellectuelle ou motrice, il existe les services d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD). L’équipe est composée de professionnels médicaux et paramédicaux, d’un assistant social et d’un personnel éducatifs. Ils accompagnent les enfants de moins de 6 ans dans le soutien scolaire, ainsi que pour le développement psychomoteur. De même, pour les enfants âgés de plus de 3 ans souffrant de déficience auditive grave, les SSAD ou services de soins et d’aides à domicile proposent un soutien individuel, un accompagnement pédagogique, thérapeutique et éducatif dans les établissements scolaires.

Il existe des établissements d’éducation spéciale qui prennent en charge les enfants atteints de handicaps sévères. Basées sur le modèle d’un établissement scolaire, leurs structures d’accueil sont toutefois adaptées aux cas spécifiques des enfants. Ainsi, les instituts médico-éducatifs (IME) prennent en charge les enfants déficients intellectuels âgés de 3 à 14 ans. Des centres d’accueil familial spécialisés (CAFS) existent sur le territoire français : ils sont propices au développement psychologique des enfants grâce à un environnement stable et affectif.

Répondre à cet article