Accueil > Les activités parascolaires > Les activités artistiques > L’intelligence naturaliste et musicale chez l’enfant

L’intelligence naturaliste et musicale chez l’enfant

mercredi 15 décembre 2010

L’intelligence musicale : place au rythme et à la mélodie

Un enfant développant une intelligence musicale plus accentuée se diffère des autres par son intérêt particulier pour la musique. Il a la faculté de remarquer aisément les modèles et peut sans difficulté passer d’un rythme à un autre. Appréciant une large gamme de musiques, il aime chanter et jouer d’un instrument. Plus difficile à garder concentré lorsqu’il est entouré par la musique, un enfant doté d’une grande intelligence musicale ne se contente pas tout simplement d’apprécier la musique, mais arrive facilement à créer d’autres rythmes et mélodies.

Une telle intelligence peut être stimulée par des activités de chant et des cours de musique dès le plus jeune âge. Des exercices permettant de lui procurer une bonne oreille et le sens du rythme pourront l’aider à développer une intelligence musicale. Les activités parascolaires relatives à la musique contribuent également à l’épanouissement de cette forme d’intelligence et sont donc particulièrement utiles pour les enfants et les jeunes. Les plus grands musiciens, paroliers et compositeurs du monde comme Mozart et autres artistes connus se sont fait connaître par leur intelligence musicale hors du commun.

L’intelligence naturaliste pour les amoureux de grand air

Chez certains enfants, la forme d’intelligence la plus développée est l’intelligence naturaliste. Ils se servent ainsi de leur propre environnement pour comprendre le monde. Se distinguant par leur intérêt pour la nature, les animaux et les questions écologiques, ils aiment particulièrement le travail en plein air. Ils ont également tendance à hiérarchiser les choses et n’ont aucune difficulté pour comprendre et mémoriser les nombreuses espèces composant leur environnement. Les individus et les jeunes intelligents naturalistes ont souvent la main verte et sont passionnés par la nature.

Les activités de classement d’objets tels que les voitures, les vêtements et autres éléments de la vie quotidienne, dans leur environnement naturel, les activités de plein air ainsi que le camping sont autant d’exercices pouvant aider à la stimulation de l’intelligence naturaliste de l’enfant. S’il grandit dans un milieu urbain, des journées dédiées à la découverte de la nature et au contact avec la nature ne sont jamais superflues. Certains métiers comme celui de naturaliste, d’écologiste ou d’agriculteur demandent une intelligence naturaliste plus développée.

Répondre à cet article