Accueil > Les programmes, la pratique et la méthodologie > Les formules adaptées à votre enfant > L’intelligence spatiale, visuelle, corporelle et kinesthésique chez (...)

L’intelligence spatiale, visuelle, corporelle et kinesthésique chez l’enfant

jeudi 9 décembre 2010

L’intelligence spatiale et visuelle : indispensable pour mieux comprendre le monde ?

Certains enfants sont visuellement plus intelligents que d’autres. Ils comprennent plus facilement en usant de l’orientation spatiale et de la visualisation. Très sensibles aux détails visuels et à tout ce qui a trait à l’image vive, aux dessins et aux graphismes, ils peuvent aisément comprendre et utiliser les cartes et les plans. Les enfants à forte intelligence spatiale et visuelle gardent leurs souvenirs grâce à des images visuelles. Ils n’ont aucun mal à se retrouver dans un monde en trois dimensions et sont d’ailleurs de grands adeptes de ce type de jeux.

Si vous souhaitez développer une telle forme d’intelligence chez votre enfant, les puzzles en trois dimensions constituent des activités particulièrement intéressantes. Les jeux faisant appel aux dessins pour exprimer une idée ou transmettre un message font également partie des exercices à proposer à vos enfants. Si ces derniers acquièrent une intelligence spatiale et visuelle bien développée, des métiers comme ceux d’architectes, de pilotes, de photographes, d’ingénieurs en mécanique ou d’artistes pourront les intéresser plus tard.

L’intelligence corporelle et kinesthésique : le corps au service de la compréhension

Les enfants doués d’une intelligence corporelle plus importante se servent plutôt de leur physique pour mieux comprendre le monde. Ils s’intéressent à la biologie, à l’environnement, aux animaux et à tout ce qui a trait à l’écologie en général. Plus leste dans leurs mouvements physiques, ils sont très précis dans l’écriture des lettres et des chiffres et dans la réalisation de chorégraphie et tout autre mouvement du corps. Dotés d’une bonne sensibilité au toucher, ils bénéficient d’une expérience tactile plus développée.

Un enfant qui n’est pas très habile dans la manipulation des objets ou dans le contrôle de ses mouvements a besoin d’exercices pour stimuler son intelligence corporelle et kinesthésique. Ses parents peuvent donc l’inscrire à des activités comme le sport, le jogging, la natation, le ski ou la danse afin de l’aider à développer cette forme d’intelligence. Certains métiers comme ceux de l’athlète, du chirurgien et de l’artisan sont particulièrement adaptés aux personnes dotées de forte intelligence corporelle et kinesthésique.

Répondre à cet article