Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Réussir la scolarité > La fessée : nécessaire ou pas ?

La fessée : nécessaire ou pas ?

vendredi 24 décembre 2010

Punition corporelle

La punition corporelle est une chose que beaucoup condamnent : ce n’est pas pour rien s’il s’agit d’un geste qui est désormais interdit à l’école, au même titre que la gifle. Et cela se comprend aisément. En effet, il n’est pas facile de bien mesurer la portée du « coup ». Nombreux préfèrent encore la punition verbale afin d’éviter les débordements. La fessée se donne généralement à un moment où l’on est en colère contre l’enfant. Très souvent, on perd le sens des réalités et on ne se rend pas compte de l’intensité de son geste.

Geste mesuré

Pour ceux qui ne peuvent pas se passer de la fessée, il est indispensable de savoir se contrôler. Entre une petite tape et une grosse fessée, il n’y a qu’un pas. L’important est de toujours garder à l’esprit qu’il ne s’agisse nullement de dresser ou de dompter un enfant. C’est tout simplement une réprimande qui devrait porter des fruits. Après une punition, le petit doit comprendre qu’il a fait quelque chose de mal. Il en a récolté une punition et ferait mieux de ne plus recommencer. S’il est obnubilé par la « douleur » de la punition, il risque de ne retenir aucune leçon. Bref, la fessée devrait être symbolique. Et, il ne faut pas y faire appel à tout va. Plus important encore, ce geste devrait être un dernier recours.

Mieux vaut s’abstenir

Malgré tout, s’abstenir constitue la meilleure attitude. Infliger une punition corporelle peut se révéler soulageant pour les parents. Mais celui-ci est généralement de courte durée ! Nombreux sont ceux qui regrettent bien vite leur geste. Une réprimande appuyée d’un « Non » se révèle plus efficace et moins frustrante. En définitive, les parents doivent apprendre à se contrôler. Il faut par ailleurs mettre l’accent sur le fait que les petits prennent exemple sur leurs ainés. Il serait dommage qu’ils soient convaincus que la violence permet de régler certains problèmes ! Faites preuve de diplomatie, misez sur le self-control. Cela sera aussi bien pour vous que pour vos enfants. L’harmonie règnera alors au sein du foyer…

Répondre à cet article