Accueil > Le soutien scolaire par niveaux > Le soutien scolaire au lycée > La réforme du lycée, ce qu’il faut savoir pour la rentrée 2011

La réforme du lycée, ce qu’il faut savoir pour la rentrée 2011

vendredi 16 septembre 2011

Une réforme du lycée ambitieuse

Après avoir réformé le lycée professionnel, le gouvernement s’attaque au lycée général et technologique. Objectif : offrir à chaque élève une perspective d’avenir. En 1980, moins de 26 % d’une classe d’âge obtient le baccalauréat, contre aujourd’hui, 66 % nous rappelle le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la vie associative, Luc Chatel. Cependant, le lycée n’a pas atteint tous ses objectifs déclare-t-il encore. En effet, chaque année plus de 50 000 jeunes quittent le lycée définitivement sans baccalauréat et un étudiant sur deux échoue dans sa première année universitaire.

Les points clés de cette réforme qui se veut ambitieuse sont présentés dans une brochure intitulée « Le nouveau lycée. Voies générale et technologique : les informations pour la rentrée 2011 ». Trois objectifs essentiels ont été fixés : une orientation plus ouverte, progressive et continue ; un accompagnement personnalisé de tous les élèves ; et enfin, mieux adapter le lycée à son époque, en favorisant l’apprentissage des langues vivantes, l’accès à la culture et la responsabilisation des lycéens. Élaborées avec l’ensemble des acteurs du système éducatif, ces orientations ont été mises en œuvre depuis la rentrée 2010 en classe de seconde générale et technologique pour se poursuivre cette année en classe de première.

Une réforme du lycée pour mieux orienter

Un des objectifs essentiels de la réforme du lycée général et technologique est de mieux orienter les lycéens. Désormais, la classe de seconde sera une classe déterminante avec l’instauration d’une spécialisation progressive entre la première et la terminale. En première, l’orientation sera facilitée entre les différentes séries avec 60 % d’enseignements communs sur l’emploi du temps des élèves. Des stages de remise à niveau et des stages passerelles seront également proposés aux élèves au cours de l’année scolaire et pendant les vacances.

Une des ambitions de la réforme vise également à rééquilibrer les différentes voies et les différentes séries dans l’objectif de faire de chacun de ces parcours de formation une voie d’excellence. Les voies générale et technologique gardent cependant leurs spécificités pédagogiques. L’objectif de la voie technologique sera tourné encore plus vers la poursuite des études supérieures. Le rééquilibrage entre les séries concerne également la série L dont le programme est valorisé. La série S en classe de terminale se dote d’une nouvelle matière : informatique et sciences du numérique. Enfin, les étudiants en série ES choisiront entre économie approfondie et sciences sociales et politiques comme enseignements de spécialité.

Répondre à cet article