Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > La relation mémoire et résultats scolaires

La relation mémoire et résultats scolaires

jeudi 28 janvier 2010

Les problèmes relatifs à la mémoire

Pour le dire simplement, la mémoire est la capacité à retenir des choses à court ou long terme. En tenant compte de cette durée de stockage des informations, la mémoire humaine présente 3 types différents. La première, la mémoire immédiate permet à une personne de mémoriser une information pour seulement quelques secondes, le temps d’aller chercher un stylo et un papier pour noter un numéro de téléphone par exemple. Le second type de mémoire, la mémoire à moyen terme est le stockage des informations de l’ordre d’une minute à plusieurs heures comme le fait de retenir la liste des courses à faire. En dernier lieu, la mémoire à long terme permet quant à elle le stockage des différentes formes d’apprentissages, des évènements marquants, etc.

La mémoire en milieu scolaire relève bien évidemment de ce troisième type, la mémoire à long terme où l’enfant perçoit l’information, la retient pour pouvoir ultérieurement être capable de de la reformuler. Bien que les méthodes pédagogiques concernant les moyens de stockage des informations soient nombreuses avec par exemple, la répétition ou encore la mise en pratique, certains élèves et étudiants éprouvent encore du mal pour enregistrer certaines données, et ce n’est pas par manque de volonté. L’enfant peut-être victime de troubles de mémoire, ce qui ne sera pas sans conséquences sur ses résultats scolaires. La défaillance de la mémoire peut avoir différentes causes parmi lesquelles la pression, l’inquiétude, la peur ou encore les responsabilités.

Quelques pistes pour améliorer la mémoire

Plus on la stimule, plus la mémoire est performante. Voilà donc son secret. Mais en cas de doute, il convient toujours de consulter un spécialiste pour déterminer les éventuelles causes des troubles de mémoire de votre enfant. Pour ce qui est de l’entretien de la mémoire, mangez des légumes s’avère efficace. La mémoire s’affaiblit en avançant dans l’âge, mais comme le physique, avec une bonne alimentation, on garde la jeunesse. Il en est de même pour la mémoire. Une alimentation saine est synonyme de jeunesse cérébrale. A privilégier surtout les épinards, le citron, la citrouille ainsi que les choux au grand désespoir des enfants (mais aussi des grands). Le tout est de savoir les cuisiner. En plus des légumes, consolez-vous car le chocolat peut également entretenir votre mémoire, grâce à sa forte teneur en phosphore. Cela dit, à consommer avec modération (contrairement aux légumes ! ).

Si l’alimentation est un bon moyen d’entretenir la mémoire, il existe d’autres moyens pour la stimuler et maintenir ainsi la totalité de sa capacité mémorielle. Il s’agit des jeux vidéo que les médias qualifient de ludicaments ou médicaments ludiques pour la mémoire. Il en existe aujourd’hui une large gamme mais les plus populaires d’entre eux sont les jeux développés par Nintendo dont Devenez un Génie avec le Docteur Makato. Depuis des années, plusieurs jeux de stimulation de mémoire sortent sur le marché dont Kawashima, Gym des yeux ou encore Mind quizz. Cela dit, il ne faut pas perdre de vue les règles essentielles concernant la mémoire et l’apprentissage en milieu scolaire. Les meilleurs résultats seront obtenus en revoyant régulièrement les points à apprendre afin de bien les stocker dans la mémoire.

Répondre à cet article