Accueil > Les programmes, la pratique et la méthodologie > Le soutien scolaire dans la pratique > Le Rotary Club d’Epernay s’engage pour lutter contre l’illettrisme

Le Rotary Club d’Epernay s’engage pour lutter contre l’illettrisme

jeudi 26 mai 2011

Le projet du Rotary Club d’Épernay

Initié par François Lourdelet, le projet de lutte contre l’illettrisme du Rotary Club dEpernay voit le jour en 2009. Lors du Salon du livre et des saveurs coorganisé par l’association et la ville d’Épernay, cette cause fut jugée très importante. Le but est donc de collecter le maximum de fonds afin de concrétiser ce projet. Le Rotary Club doit rassembler la somme de 2500 euros pour mener ce projet à bien. Aujourd’hui, Bernard Lamy, président du Rotary club d’Épinal poursuit et finalise le projet.

Pour recueillir cet argent, le Rotary Club a envisagé plusieurs possibilités. Au programme, le salon du livre et des saveurs se tiendra au mois de décembre prochain pourrait rapporter une somme considérable à l’association. Pour animer l’ambiance tout en collectant davantage de fonds, une remise de prix du Rotary Club sera également organisée. L’intégralité des fonds obtenus ira dans la caisse du budget pour lutter contre l’illettrisme.

Le soutien scolaire pour lutter contre l’illettrisme

L’association organise aussi une campagne de communication de grande envergure. Pour cette seconde année, le projet soutient les enfants dans le domaine scolaire. Il s’adresse aux enfants, scolarisés ou non, qui présentent des difficultés à lire et à écrire. Ils sont catégorisés en deux niveaux : d’un côté, les élèves qui ne suivent pas très bien à l’école primaire, et de l’autre, les adolescents ou préadolescents qui nécessitent une formation qualifiante.

Afin d’assurer les cours, plusieurs enseignants ont accepté de travailler bénévolement. Véronique Delagorge, directrice du foyer Sainte-Chrétienne explique qu’il y a actuellement 4 élèves qui suivent les cours. Ils ont été choisis par l’encadrement du Foyer. Les cours sont dispensés deux fois par semaine. Il existe deux groupes de deux élèves selon le niveau : CP, CE1 ou CM1. Pour venir en aide aux enfants, les enseignants préparent aujourd’hui un recueil de récits mentionnant les efforts et la progression de chacun. La lutte contre l’illettrisme ne se limite pas aux enfants. Le Rotary Club envisage d’élargir ses projets dans le milieu du travail. Notons que l’État français, à travers la fondation Carla Bruni, lutte également contre l’illettrisme.

Répondre à cet article