Accueil > Les activités parascolaires > Les activités sportives > Le Taekwondo, une activité parascolaire intéressante

Le Taekwondo, une activité parascolaire intéressante

mardi 12 octobre 2010

Le Taekwondo, un art martial coréen

Art martial d’origine coréenne, le Taekwondo séduit par ses déluges de coups de pied et ses voltiges aériennes à couper le souffle. La discipline a été élaborée puis vulgarisée par Choi Hong Hi, un général coréen ayant suivi l’entraînement de Gichin Funakoshi, le fondateur du Karaté Shotokan, vers le début des années 1950. L’art martial a été officialisé en Corée en avril 1955. Il a été introduit en France en 1969. Il a été officiellement aligné parmi les disciplines de compétition lors des Jeux Olympiques d’été de Sydney en Australie, en 2000.

Taekwondo signifie littéralement « la voie des pieds et des poings ». La discipline est née de la fusion entre deux styles martiaux à savoir le Taekkyon, un art martial millénaire propre à la Corée, et le karaté shotokan de Funakoshi. Il intègre quelques techniques de frappe avec les mains, mais surtout des techniques de frappe avec les pieds. Ses figures aériennes époustouflantes ont valu à l’art martial le surnom de « karaté volant ».

Le Taekwondo en milieu scolaire

Depuis quelques années, la Fédération Française de Taekwondo et Disciplines Associées œuvre avec ferveur afin que le Taekwondo devienne une activité parascolaire. Leur effort donne quand même des résultats dans la mesure où de plus en plus d’écoles intègrent le taekwondo dans le panel de leurs activités parascolaires. Un formateur confirmé dispense le cours en milieu scolaire. Comme dans les clubs, les élèves portent une tenue adaptée à savoir le Dobok. Une séance typique dure une heure, une heure et trente minutes ou deux heures suivant l’âge et le niveau des pratiquants.

La séance inclut l’apprentissage des techniques de frappe et l’apprentissage des « poumsés », des combats codifiés en taekwondo. Le formateur fait travailler les élèves deux par deux, notamment lors des exercices avec les raquettes de frappe. Lorsque les élèves ont un niveau plus avancé, le formateur les initie aux techniques de casse. Le Taekwondo permet la socialisation des élèves, l’entretien de leur bien-être physique et mental, le regain de confiance en soi, l’humilité et la volonté d’entreprendre. Le formateur peut également déceler de jeunes talents à même de briller sur la scène internationale.

Répondre à cet article