Accueil > Le soutien scolaire par matière > Le soutien scolaire en français > Le soutien scolaire en littérature

Le soutien scolaire en littérature

lundi 12 octobre 2009

La littérature dans les programmes scolaires de la classe première et de terminale L

En seconde, la littérature n’est seulement qu’une branche du programme scolaire en français. Celle-ci devient cependant une matière à part entière, pour tous les élèves en première, ayant choisi l’option littéraire. Destiné à consolider et à approfondir les connaissances en littératures acquises en troisième et en seconde, le programme de littérature en première L est déjà une préparation de l’élève au baccalauréat, si celui-ci arrive à passer en classe de terminale. Les enseignements s’articulent autour des grands auteurs français du XVIIIe et XIXe siècle donc notamment : Rousseau, Voltaire, Hugo, Zola…

En terminale L, le programme en littérature devient de plus en plus complexe. L’enseignement est divisé en deux thèmes principaux qui sont : l’histoire littéraire et l’étude des œuvres dans leur contexte. En dehors des études des grands modèles littéraires et des modèles comme « L’Odyssée » d’Homère par exemple, les élèves seront également amenés à étudier les œuvres contemporaines françaises ainsi qu’étrangères. La littérature et le débat d’idée sont quant à eux une familiarisation aux débats d’idées, sur l’histoire littéraire et culturelle.

Le soutien scolaire en littérature

N’oubliez pas que la classe de première L est surtout destinée à consolider les connaissances acquises en littérature durant les années collège et la classe de seconde, pour que le lycéen aborde ainsi avec sérénité la terminale. Même si l’enfant semble bien maîtriser cette matière, il est tout de même recommandé de lui faire bénéficier d’un soutien scolaire, sous forme d’une aide aux devoirs à domicile ou d’un accompagnement pédagogique en ligne par exemple. Pour ceux qui ont besoin d’une véritable remise à niveau, privilégiez les cours particuliers à domicile.

Une fois que l’élève est passé en classe de terminale, il est supposé déjà maîtriser les programmes en littératures enseignés en seconde et en première. L’heure n’est plus ici à une remise à niveau, autrement le lycéen risquera de passer à côté de son baccalauréat. Dès la rentrée, offrez-lui un soutien scolaire régulier et si possible durant toute la durée de son année scolaire. Le baccalauréat peut n’être qu’une formalité pour l’élève, à condition bien sûr que ses parents l’inscrivent à des stages ou des cours intensifs, exclusivement destiné à la préparation de cet examen.

Répondre à cet article