Accueil > Le soutien scolaire par matière > Le soutien scolaire en philosophie en série littéraire

Le soutien scolaire en philosophie en série littéraire

jeudi 6 mai 2010

La Philosophie : une matière de base pour les élèves de la série L

La philosophie est sans conteste la discipline la plus privilégiée en classe de Terminale Littéraire. Si les pédagogues attribuent des coefficients inférieurs à 4 aux matières telles que la littérature, l’histoire et la géographie ou encore les langues anciennes dans le programme scolaire de la Terminale Littéraire, la philosophie à elle seule a un coefficient 7. Nécessitant une certaine maturité, la philosophie ne doit théoriquement être enseignée qu’en classe de terminale. Afin de garantir une bonne adaptation des élèves à la matière, certains lycées d’enseignement général ou lycées professionnels insèrent quand-même la philosophie dans le programme scolaire des classes de première L voire dès la seconde.

La philosophie est une discipline centrée essentiellement sur la réflexion. Pour que cette réflexion ne se réduise pas à une simple analyse sans fondement et sans objectif, il est important que les élèves disposent d’une bonne culture philosophique. Le programme de philosophie de la série L inclut l’étude des pensées des auteurs classiques tels que Socrate, Saint Thomas d’Aquin, Voltaire, Descartes ou encore Pascal. A ces auteurs classiques s’ajoute l’étude des auteurs plus contemporains tels que Heidegger ou Levinas. Au cœur des dissertations et des commentaires de texte, les élèves réfléchissent également sur des concepts tels que l’existence, le devoir ou encore le Pouvoir Politique. L’épreuve de philosophie se fait à l’écrit à l’examen du bac série L et dure 4 heures.

Aider l’élève à réussir l’épreuve de la Philosophie au bac

La philosophie est une discipline scolaire délicate. En effet, la discipline exige une utilisation équilibrée des connaissances philosophiques et de la réflexion dans un devoir de dissertation ou de commentaire de texte. Elle exige également une bonne maîtrise de la langue française, surtout à l’écrit. L’élève faisant uniquement étalage de ses connaissances philosophiques aura du mal à avoir une bonne note en philosophie. De la même manière, un élève centrant son devoir sur une analyse basée sur des affirmations gratuites accumulera les mauvaises notes. Tout n’est en fait qu’une question d’équilibre. Le but étant d’apprendre à l’élève à posséder une démarche réflexive à la fois logique et réaliste.

Un cours particulier est nécessaire à un élève de terminale littéraire ayant du mal à faire la part des choses entre l’utilisation des connaissances et de la réflexion dans un devoir de philosophie. L’enseignant l’aidera dans sa lecture, dans la compréhension des méthodes d’approches pour la dissertation et le commentaire de texte mais aussi dans sa démarche de réflexion en vue du traitement d’un sujet de philosophie. Les parents doivent également inciter l’élève à faire des études en groupe afin d’acquérir rapidement des connaissances philosophiques et par là même mieux se familiariser avec les débats philosophiques. Il est également opportun de visiter régulièrement les cafés philosophiques. Ceci aidera l’élève à mieux cerner la démarche réflexive propre à la philosophie mais surtout de mieux l’appliquer dans ses devoirs scolaires.

Répondre à cet article