Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Le vol et le vandalisme dans le milieu scolaire

Le vol et le vandalisme dans le milieu scolaire

lundi 7 février 2011

Harcèlement scolaire ou bullying : les causes et les conséquences

Bullying, school bullying, harcèlement, intimidation... tels sont les noms attribués à ce phénomène qui traumatise plus de 20 % des enfants scolarisés dans le monde actuellement. Par définition, il s’agit d’une violence répétitive, d’ordre physique ou psychologique sur un enfant, lancée par un ou plusieurs agresseurs dans le milieu scolaire. La principale cause est notamment la différence. Certains enfants n’apprécient pas un élève plus doué qu’eux par exemple, un qui soit différent physiquement, un qui est moins fort physiquement, un autre qui est nouveau dans la classe, etc.

Actuellement, en plus des anciennes formes de bullying : les moqueries, les rumeurs, les coups lors de la récréation, une nouvelle forme est apparue : le cyberbulling. Ce nouveau phénomène se manifeste par des moqueries sur des forums à propos d’un élève en particulier et des mails, des textos pour le menacer et lui faire peur. Les conséquences de ces harcèlements sont très graves sur la victime. Au début, l’enfant a honte, il a peur. Ensuite, si les agressions se répètent, il rencontre des difficultés d’apprentissage, ses notes baissent et il ne veut plus aller en classe. Dans les cas les plus critiques, l’enfant devient dépressif et peut en venir au suicide.

Harcèlement scolaire ou Bullying : repérer les premiers signes et agir en conséquence

Comment alors prévenir ce genre de problème scolaire ? En tant que parent ou enseignant, vous devez détecter les premiers signes de ce genre de situation, perçus naturellement chez l’enfant victime. Si votre enfant trouve trop souvent de prétextes pour éviter d’aller à l’école qu’il s’absente sans vous en parler, devient agressif et solitaire, fait des cauchemars, ne mange plus...Certainement, il s’agit d’un problème dans son école. Dès les premiers signes, discuter avec l’enfant est la première démarche à faire, car lui ne dénoncera jamais son agresseur. Les parents doivent faire les premiers pas et ouvrir le dialogue.

Après la discussion avec l’enfant, en parler avec ses professeurs est l’étape suivante. Oser en parler et essayer ensemble de trouver une solution. Par exemple, surveiller les enfants lors de la récréation et mettre en place au sein de l’établissement des règles antiviolence non seulement destinées aux élèves, mais également aux enseignants. Quand l’enfant est très traumatisé par la violence subie, le premier analyste du phénomène bullying, Dan Olweus, professeur de psychologie à l’Université de Bergen, des années 1970 souligne l’option du changement d’établissement scolaire. Toutefois, il précise que toutes les victimes de harcèlement scolaire peuvent très bien s’en sortir si on leur offre une aide.

Répondre à cet article