Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Soutien psychologique > Les enfants obèses à l’école

Les enfants obèses à l’école

mercredi 20 avril 2011

Les problèmes rencontrés par les enfants obèses

Chez les enfants, l’obésité présente des risques non seulement sur la santé, mais aussi sur leur parcours scolaire. En général, les enfants obèses ont des difficultés dans la vie sociale. Les enfants en surpoids ont tendance à avoir moins de confiance et moins d’estime de soi que leurs camarades de classe. Il arrive même que ces enfants essayent d’éviter les cours d’éducation physique et sportive pour échapper aux moqueries de leurs camarades. Résultats : ils se renferment sur eux-mêmes, deviennent timides et leurs notes en classe s’en ressentent.

Il n’est pas rare que les enfants obèses soient souvent absents de l’école pour ne plus avoir à subir les moqueries de leurs camarades. Pour résoudre ces problèmes, il faut d’abord en identifier les sources. Il ne s’agit pas de se concentrer sur le facteur alimentation uniquement. Souvent, les enfants souffrant d’une surcharge pondérale sont déprimés. Pour « noyer » leur mal-être, ils mangent encore plus. Et cela devient un cercle vicieux. Il est important de prendre en compte un certain nombre d’éléments aussi bien à l’école qu’à la maison.

Quelques recommandations pour aider les enfants obèses

Dès leur plus jeune âge, les enfants doivent adopter des habitudes alimentaires saines. S’ils ont pris un goûter copieux par exemple, il est inutile de les forcer à finir leur plat au dîner. Ceux qui souffrent d’une surcharge pondérale doivent modifier leur comportement alimentaire au lieu de suivre un régime limitatif. Avec le soutien des parents et du personnel des établissements scolaires, ils vont prendre des repas réguliers, éviter les grignotages et les excès d’aliments gras ou sucrés, manger plus de fruits et de légumes. Les repas servis dans les cantines scolaires doivent suivre la règlementation en vigueur. La collation n’est pas obligatoire et autant que possible, privilégier les fruits et les produits laitiers.

Un petit déjeuner copieux vaut mieux qu’un « gros » goûter. Aussi, les bonnes habitudes alimentaires doivent être associées à la pratique d’une activité physique régulière. Marcher autant que possible et limiter le temps passé à regarder la télévision ou aux jeux vidéo. Les dispenses pour les cours de gym doivent être faites à titre exceptionnel. Enfin, il est important que tout le monde se joigne pour lutter contre la stigmatisation des enfants obèses. Les enseignants, le personnel de l’établissement scolaire et les parents doivent soutenir les enfants pour qu’ils puissent développer une image positive.

Répondre à cet article