Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Réussir la scolarité > Les meilleures méthodes pour des révisions efficaces

Les meilleures méthodes pour des révisions efficaces

lundi 9 mai 2011

Méthode de révision : acquérir celle qui est en phase avec l’étudiant

Chaque étudiant a sa propre méthode : apprendre par cœur, faire des fiches ou relire les cours. Il n’existe pas de méthodes de révision universelle, tout dépend de la capacité d’apprentissage de l’élève. L’objectif est de bien sûr acquérir une méthode qui s’avère efficace. Cependant, beaucoup sous-estiment la capacité d’enregistrement de la mémoire : elle est très performante, mais c’est sa capacité de restitution qui pose problème. Bien que les étudiants aient révisé leurs leçons, il arrive qu’à un certain moment, une information leur échappe, c’est ce que l’on appelle communément « trou de mémoire ». Pour l’améliorer, il suffit de faire un exercice simple, mais qui s’avère efficace.

Méthode de révision : la capacité de restitution de la mémoire

Sur une feuille blanche, noter tout ce que vous savez avec un stylo noir : les phrases, les symboles, tout ce qui peut être relié au sujet d’examen : c’est la phase de l’exploration. Ensuite, si un détail vous échappe et que vous êtes pourtant sûr de connaître, il suffit de feuilleter rapidement vos cours, le refermer et noter sur la feuille avec un stylo bleu ce que vous avez vu. C’est le « tilt » ou « en fait, je le savais, mais j’ai eu un trou de mémoire ! » Enfin, reprenez votre cours et relisez rapidement les parties en noir, attardez-vous un peu sur les parties en bleu, et lisez attentivement les parties qui ne vous disent rien. Ce sont ces dernières que votre mémoire n’a pas assimilées. Notez donc en rouge sur votre feuille ces nouveaux éléments. Vous saurez donc les parties du cours qui nécessitent le plus d’être révisées.

Méthode de révision : la gestion du temps

Il est important pour l’étudiant de distinguer ce qui est « important » de l’« urgent ». Important est prioritaire hiérarchiquement, et dont la réalisation va servir à atteindre les buts fixés. L’urgent ne peut attendre et doit être effectué immédiatement. De ce fait, l’étudiant doit procéder à ce « calcul » avant d’entreprendre ces révisions. Par exemple, est-il urgent de terminer le rapport ? Est-il important de revoir mes cours ? Ce genre de questions va l’aider à classer ce qui est urgent et important. Progressivement, il élimine ce qui ne mérite pas d’être réalisé. Ainsi, les tâches urgentes et non importantes impliquent la capacité d’anticiper sur ce qui sera important plus tard, mais urgent aujourd’hui.

Répondre à cet article