Accueil > Les programmes, la pratique et la méthodologie > Methodologie > Les méthodes d’apprentissage de la lecture

Les méthodes d’apprentissage de la lecture

samedi 5 septembre 2009

L’importance de la lecture dans la scolarité d’un élève

Même si c’est en maternelle, que l’enfant apprenne le b.a-ba de la lecture, c’est à partir du CP, que l’apprentissage commence véritablement. La lecture fait partie des activités de base essentielle au bon déroulement, de l’ensemble du parcours scolaire d’un élève. Cette étape est très importante et ne doit surtout pas être prise à la légère. Il est indispensable que l’enfant parte sur des bases solides, dès les premières années, pour que la lecture ne soit pas plus tard un handicap, dans sa réussite scolaire. C’est pourquoi la contribution des parents est fortement sollicitée dans la réussite de cette entreprise. Voici quelques méthodes d’apprentissage de la lecture.

Méthode synthétique ou méthode naturelle

Déjà utilisée dans la Grèce antique, la méthode synthétique ou syllabique est mise au point par le pasteur Stuber au dix-huitième siècle. C’est une méthode d’apprentissage de la lecture basée sur l’utilisation des lettres et des lettres et des sons, pour la composition des mots et des phrases. Créée en 1925 par Célestin Freinet, la méthode naturelle est une approche à la fois corporelle et sociale. Ce sont les propres écrits de l’enfant qui sont utilisés, pour l’apprentissage de la lecture, même si ceux-ci ne les mots et les phrases ne sont pas cohérents. Cette méthode n’a recours à aucun manuel.

Méthode globale ou méthode mixte

Découverte aux dix huitièmes siècles par Nicolas Adams, la méthode globale, également appelée analytique, ne rencontre un franc succès auprès des éducateurs qu’en début du vingtième siècle. Très ludique, cette méthode se déroule sous forme de devinettes, où l’élève essaye de deviner des mots et des phrases entières. Combinant les supports utilisés par les méthodes synthétiques et globales, l’approche mixte est la plus utilisée par les institutrices et les accompagnateurs pédagogiques. Les syllabes et les sonorités sont utilisées pour aider l’enfant à la fois à déchiffrer les nouveaux mots et à les assimiler.

Répondre à cet article