Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Mon enfant a la phobie de l’école, comment l’aider ?

Mon enfant a la phobie de l’école, comment l’aider ?

mercredi 3 novembre 2010

La phobie de l’école se manifeste toujours par des signes extérieurs

La phobie de l’école peut se développer depuis la maternelle, l’année où l’enfant s’est rendu pour la première fois à l’école. Elle peut ensuite perdurer et même se renforcer plus tard, au collège et au lycée. Pour ces enfants, l’école et tout ce qui l’entoure peuvent représenter une réelle peur, une source d’angoisse indescriptible, une souffrance… C’est d’ailleurs à cause de la phobie scolaire que certains élèves arrivent à déserter le banc de l’école, préférant l’école buissonnière et l’absentéisme à l’environnement scolaire. Chez les plus petits, les pleurs incessants et les refus sans motif précis de se rendre à l’école sont des manifestations comme tant d’autres de cette appréhension.

La phobie de l’école, surtout chez les élèves de la maternelle, se traduit souvent par des signes extérieurs : maux de ventre, vomissements, maux de tête, diarrhées, etc. survenant la plupart du temps quelques minutes avant le départ pour l’école. Chez eux, la séparation avec leur mère, leurs proches et leur cocon familial est la principale source d’anxiété. Chez les plus grands, la phobie scolaire peut être détectée à travers les résultats scolaires désastreux, la hantise des examens, etc. Dans tous les cas, il est conseillé d’identifier la cause de l’angoisse et demander l’avis d’un médecin.

Phobie de l’école : identifier les facteurs et apporter des solutions

Même si la phobie de l’école peut avoir plusieurs sources, un évènement troublant est souvent à son origine. C’est une circonstance qui fragilise l’enfant, qui marque sa personnalité et ses jugements. En l’occurrence, la séparation des parents peut fortement troubler un élève. Le trouble deviendra par la suite une phobie scolaire si en plus il se sent repoussé par ses professeurs ou ses camarades, provoquant en lui un sentiment d’insécurité. Les enfants manifestant déjà une mésestime de soi, anxieux de nature et angoissés, sont aussi plus enclins à la phobie de l’école. Ils supportent très difficilement les obligations de performance et ont du mal à se concentrer et à assimiler.

Les facteurs de la phobie peuvent être multiples, mais il faut toujours réagir de manière à ce que les facteurs intérieurs et extérieurs soient traités ensemble. Plus que tout autre, un enfant qui s’angoisse à l’idée d’aller à l’école a besoin d’être écouté et de s’exprimer même s’il peut témoigner le contraire. Il ne faut pas justifier la peur de l’enfant par une déficience supposée de l’école, le poussant ainsi à éviter l’environnement scolaire. Il faut par contre encourager l’élève à affronter ses peurs, tout en cherchant des solutions concrètes aux problèmes qu’il a pu évoquer. En plus de l’aide de ses parents, celle d’un psychologue ou d’un pédopsychiatre est plus que conseillée.

  • Le 24 septembre 2013 à 12:55, par lafond

    bonjour je suis papa dun enfant qui depuis la maternelle a des difficulter a aller a lecole jusqua maintenent moi et sa mere navons pas plus prise en compte ses petite crisse quil nous faissais il y a 5 ans que je suis separer avec ca maman et depuis mon enfant a louper lecole plusieur fois abcenteimes et par la suite arriver au troisieme trimestre il aller plus a lecole pleur ,peur de lecole, peur des professeur qui le faissait tomber de sa chaisse en classe agression par des enfant a linterrieure et exterrieure de lecole et depuis la rentrer de septembre2013 mon fils a refusser de faire ca rentrer scolaire alord moi et sa maman avons tout fait pour le faire retourner a lecole sens succees alord je voudrais savoir si mon enfant souffre de phobis scolaire ou ci cest autre chosse pouvez vous me dire ce que vous en penser merci davance pour votre attention .

    Répondre à ce message

Répondre à cet article