Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Mon enfant est diabétique, comment l’aider ?

Mon enfant est diabétique, comment l’aider ?

jeudi 24 juin 2010

Enfant diabétique : manifestations de la maladie

Le diabète est une maladie résultant d’une mauvaise régulation du taux de glucose dans le sang. Normalement, certaines cellules du pancréas sécrètent l’insuline, une hormone permettant le stockage provisoire du sucre avalé durant un repas, pour ensuite le libérer en petites quantités en fonction des besoins de l’organisme. Chez certaines personnes, l’insuline sécrétée par le pancréas ne suffit pas ou est même inexistante, provoquant un dérèglement de la glycémie. Le diabète touchant le plus les enfants est le diabète insulinodépendant. L’enfant diabétique est obligé de suivre un traitement par insuline, celle-ci n’étant pas sécrétée naturellement par son pancréas.

Lorsque l’organisme de l’enfant manque d’insuline, il est alors victime d’une hyperglycémie. Il aura très fréquemment envie d’uriner et aura toujours soif. Il maigrit, se plaint de douleurs abdominales fréquentes et de nausées. Un traitement à l’insuline est alors à préconiser dans ces cas-là afin que l’hyperglycémie ne provoque de lourdes conséquences dans son organisme et sur sa scolarité. Par ailleurs, un excès d’insuline ou un effort physique intense provoquent l’effet contraire : l’hypoglycémie. Le cerveau manquant alors de glucose, l’enfant pâlit, tremblote, sue, somnole… et peut devenir agressif, irritable, apathique, et quelques fois perd connaissance.

L’enfant diabétique pourra-t-il avoir une scolarité normale ?

Pour aider un enfant diabétique insulinodépendant à poursuivre sans embûche sa scolarité, il doit d’abord faire l’objet d’un suivi médical strict. Le médecin lui prescrira alors de l’insuline de synthèse, administrée par injections. L’enfant diabétique ne devra jamais se séparer de son matériel pour les injections, de quelques morceaux de sucre, de sa carte de diabétique et de son carnet de traitement. Les parents de l’enfant doivent aviser le directeur de l’établissement scolaire et l’enseignant afin qu’ils prévoient d’éventuels aménagements spécifiques, et aient à leur disposition un protocole d’intervention. Plus particulièrement, l’enseignant sera informé sur les réflexes d’urgences à avoir en cas de manifestation du diabète de l’enfant.

Actuellement, un enfant diabétique peut lui-même s’administrer la quantité d’insuline dont il a besoin, en surveillant constamment sa glycémie à l’aide d’un petit appareil analysant son sang prélevé au bout du doigt et en utilisant un système de stylos injecteurs. Les enseignants étant informés des procédures d’urgences à suivre, l’enfant diabétique ayant toujours sur lui le nécessaire, aura une scolarité normale. Il pourra suivre les cours normalement, pratiquer du sport, manger à la cantine, participer aux classes vertes, etc. Néanmoins, un enfant insulinodépendant doit toujours être suivi de près par son entourage, afin de déceler le moindre signe de trouble glycémique.

  • Le 26 octobre 2010 à 09:49, par pauline

    Bonjour, ma fille est diabetique depuis 4 ans, elle avait 8 ans et les débuts n’ont pas été faciles. A l’école les enseignants ont toujours été conciliants et finalement avec beaucoup d’anticipation, on y arrive ! J’ai fait un PAI après la découverte et ça a permis d’expliquer la maladie et ça m’a rassuré aussi. Ce n’est pas obligatoire mais je crois que c’est plus facile pour faire confiance.
    je viens de trouver un site super avec plein de conseils pour l’école, les sorties scolaires et le sport notamment. www.enfance-adolescence-diabete.org.
    Bon courage à tous les parents qui vivent la meme chose.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article