Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Mon enfant sèche les cours. Comment y remédier ?

Mon enfant sèche les cours. Comment y remédier ?

mardi 7 décembre 2010

Comprendre le phénomène de l’absentéisme

L’absentéisme se définit par des absences répétées et volontaires de l’élève. D’après des recherches, plusieurs causes expliquent ce phénomène : rejet de l’école, amis « absentéistes », phobie scolaire, problèmes familiaux graves, et la liste est longue. Les professionnels du secteur, ont remarqué ce phénomène vers les années 2000. Il a été remarqué dans les collèges : en effet, c’est la période de l’adolescence, et les ados tendent à se rebeller, et ils le font à travers le rejet scolaire. Mais depuis, le problème s’est propagé dans les lycées, dans des classes d’examen comme la première ou la terminale.

Il est ressorti des études que les enfants sujets à l’absentéisme ont souvent des antécédents familiaux troubles : le décès de l’un des parents, ils vivent dans une famille monoparentale, ou dans une famille recomposée. L’éclatement de la cellule familiale reste une des principales causes. Mais ce n’est pas le seul « coupable ». À l’école, ils s’ennuient peut-être, ou encore, n’ont pas de bonnes relations avec leurs professeurs, ou sont influencés par leurs camarades de classe. Veillez cependant à ne pas faire automatiquement le lien entre absentéisme et délinquance ou déviation.

Comment l’aider à vaincre l’absentéisme ?

Tout d’abord, il ne faut pas s’alarmer si votre enfant a séché une heure de cours. L’absentéisme chronique se traduit par quatre jours d’absence sans raison particulière. Pour aider votre enfant, créez un climat de confiance, d’entente avec lui : discutez avec lui et cherchez à comprendre les raisons de son absentéisme. Il n’existe pas de solutions miracles : il faut traiter le problème au cas par cas : par exemple, vous avez remarqué qu’il sèche les cours de maths. Aidez-le à faire ses devoirs, expliquez-lui ce qu’il ne comprend pas. Mais s’il s’absente parce qu’il se sent perdu à l’école, ou qu’il n’est pas intégré, dans ce cas, il faut en parler avec ses professeurs et chercher les solutions ensemble.

Ne pensez pas qu’un adolescent de quinze ans, aussi sérieux et responsable soit-il, ne commettra pas d’erreurs. Vous êtes parents et votre rôle est de veiller à ce que votre enfant respecte les règles que vous avez établies. De la même manière, il faut toujours être en relation avec le monde qui entoure votre enfant : ses amis, son école, ses fréquentations. Il ne faut pas lâcher prise, mais il ne faut pas non plus lui mettre la pression. Essayez en même temps d’être souples et fermes.

Répondre à cet article