Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Soutien psychologique > Nouvelle école : aidez votre enfant à s’intégrer ?

Nouvelle école : aidez votre enfant à s’intégrer ?

jeudi 2 décembre 2010

Communiquer sur sa nouvelle école

Lorsque vous annoncez la nouvelle d’un déménagement à votre enfant, il faut le faire avec tact et douceur. Présentez-lui les choses comme un défi, un challenge, une aventure. De cette manière, il se sentira rassuré et n’appréhendera plus le déménagement et la nouvelle école. Il faut le préparer mentalement au fait qu’il y aura beaucoup de bouleversements dans sa vie : il devra quitter son école, ses amis, ses connaissances, bref, le monde qui l’entourait. La communication est donc vitale, primordiale et essentielle. Sans communication, votre enfant sera perdu. Dans sa petite tête se bousculeront d’innombrables questions. Il faut qu’il ait la possibilité d’exprimer ouvertement ses peurs et craintes, et que vous soyez toujours à ses côtés pour le rassurer.

Il ne faut pas attendre la dernière minute pour annoncer un déménagement à son enfant, et de la même manière, ne pas s’y prendre trop à l’avance. L’idéal serait de lui annoncer un mois avant : de ce fait, il aura le temps de « digérer » la nouvelle, et de poser les questions. Il est tout à fait normal qu’un enfant se montre inquiet : ne vous inquiétez pas. Comme solution, faites une « descente sur terrain », repérez les aires de jeux, et le plus important, son école. Emmenez-le faire un tour, pour qu’il se familiarise aux bâtiments, et au trajet. Présentez-le à ses nouveaux camarades, invitez ces derniers chez vous : votre enfant, étant dans son « chez-moi », se sentira en situation de confiance et sera donc ainsi plus à l’aise.

Nouvelle école, un monde de changement et d’adaptation

Si votre enfant arrive dans sa nouvelle école le jour de la rentrée, cela est mieux. Il ne sera pas considéré comme le « petit nouveau », puisqu’il y aura d’autres enfants dans son cas, donc l’attention ne sera pas focalisée sur lui. Mais par contre, s’il arrive en milieu d’année, l’intégration sera un peu difficile : parlez avec sa maîtresse, tenez-la au courant de la personnalité de votre enfant, de ses points forts et faibles dans les matières. Elle se chargera de présenter votre enfant aux autres élèves de la classe. Veillez à être présente durant cette étape : c’est l’une des plus importantes dans la vie de votre enfant. S’il est d’un naturel timide, prenez l’initiative. Encouragez-le à se socialiser.

Durant ses premiers jours à l’école, interrogez-le sur sa journée : demandez-lui le nom de ses nouveaux amis, aidez-le à faire ses devoirs. Si jamais, vous sentez qu’après un certain laps de temps, il ne s’est toujours pas adapté, ne lui en voulez pas, mais soyez empathique : essayez de vous mettre à sa place et cherchez à comprendre les motifs d’un tel comportement. Mais le plus important, ne prenez pas de décisions à sa place ! S’il ne veut pas vous en parler, donnez-lui encore du temps. Soyez patiente et compréhensive. Le cas échéant, vous pouvez toujours demander conseil aux parents qui sont dans la même situation que vous ou à la psychologue scolaire.

Répondre à cet article