Accueil > Les programmes, la pratique et la méthodologie > Le soutien scolaire dans la pratique > Plaidoyer en faveur des jeunes

Plaidoyer en faveur des jeunes

vendredi 2 décembre 2011

Les jeunes face à la crise

Un sondage dernièrement publié dans le Monde indique que la plupart des jeunes sont considérés comme paresseux, intolérants et égoïstes. La grande majorité des sondés affirment cependant qu’être jeune est de nos jours difficile en France. François Content est le directeur général d’Apprentis d’Auteuil, fondation qui accueille, éduque et propose des formations à quelque 13 000 jeunes. Il confirme les conclusions de ce sondage et a dernièrement publié un plaidoyer à destination des politiques afin de les conscientiser sur la situation dramatique de nombreux jeunes en France.

La plupart des bénéficiaires des actions de la fondation Apprentis d’Auteuil leur sont confiés par leurs parents, d’autres par les services sociaux ou encore par le juge pour enfants. Dans son plaidoyer, le directeur de la fondation sonne l’alarme quant à la condition de plus en plus inquiétante de la jeunesse française, avec 18 % des enfants actuellement en situation de pauvreté. Désormais, les sans-abris sont plus des familles, comptant enfants et adolescents que des individus seuls. Au cours de l’année 2009, nous relate encore François Content, 300 000 enfants, dont la moitié ont été placés, ont dû faire appel à l’Aide Sociale à l’Enfance.

L’internat pour la réussite scolaire des jeunes

La fondation Apprentis d’Auteuil tient donc, à travers le plaidoyer de son directeur, à retenir l’intention des pouvoirs publics pour agir contre la dégradation de la condition des jeunes en difficulté. La question essentielle de l’abandon scolaire a été notamment évoquée avec annuellement, près de 150 000 jeunes qui quittent l’école sans diplôme. La majorité a échoué dès l’école primaire, découragé très tôt par des difficultés scolaires en matière de lecture ou d’écriture. Malheureusement, beaucoup de ces jeunes ne s’adapteront plus au système scolaire et dérivent souvent vers la délinquance et la violence.

Pour le directeur d’Apprentis d’Auteuil, l’internat qui est un établissement scolaire_ école, collège, lycée ou école d’enseignement supérieur_ permet de loger les élèves et les étudiants : c’est une des solutions à la reprise de la scolarité de ces jeunes en leur offrant un cadre permettant leur intégration sociale. Malheureusement déplore François Content, les pouvoirs publics négligent les internats qui, faute de financement adéquat et durable, ne peuvent plus assurer leur rôle d’organisme d’encadrement éducatif. Ce plaidoyer a pour objectif de faire prendre conscience aux pouvoirs publics de la difficulté croissante d’une grande partie de la jeunesse face à leur scolarité et à leur intégration sociale

Répondre à cet article