Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Réussir la scolarité > Que faire après un bac littéraire

Que faire après un bac littéraire

mardi 5 juillet 2011

La voie universitaire, les Lettres classiques

Les bacheliers issus de série L choisissent en majorité de poursuivre les études supérieures dans les facultés de droit, d’économie, de lettres ou de langues et sciences humaines. La filière Lettres classique tourne autour de trois matières principales : la littérature française, le latin et le grec. Grammaires, littérature et civilisation sont au programme pour le latin et le grec, tandis que la littérature française est étudiée à travers les siècles. Si les Lettres classiques n’attirent que relativement peu d’étudiants, en raison notamment du grec et du latin souvent considérés comme inutile, cette filière permet la formation de classes plus personnelles. Ainsi, une relation de proximité s’installe facilement avec les étudiants, mais aussi avec les professeurs. C’est une filière très conviviale.
La filière Lettres Classiques offre un enseignement de qualité et propose de vastes apprentissages portant sur des connaissances générales. De plus, elle permet une meilleure compréhension de la langue française, de ses origines et de son évolution. Par ailleurs, vous vous apercevrez que le latin et le grec ne sont pas des langues aussi mortes et ennuyeuses que l’on pourrait croire. Après une licence, des concours existent pour devenir enseignant à l’issu d’un master : professeur des écoles, professeur certifié, ou professeur agrégé.

Les Classes préparatoires et les Grandes Écoles

Les classes préparatoires littéraires accueillent les futurs étudiants de l’École normale supérieure, de l’École nationale des chartes ou Saint-Cyr, d’Institut d’Études politiques ou d’école de commerce. Pour les grands amateurs de littérature, d’histoire, de philosophie, de littérature grecque, de latin, les prépas littéraires nécessitent une bonne capacité d’expression écrite et orale. Mais attention, ces classes exigent également beaucoup de travail et une méthode rigoureuse. L’esprit critique, le goût du savoir et une bonne capacité de synthèse et d’analyse vous seront également nécessaires pour ne pas vous décourager et réussir les concours pour les Grandes Écoles !
Différentes prépas existent pour intégrer ensuite les Grandes Écoles comme les prépas artistiques ou les prépas ENS qui sont les plus sélectives. Enseignement, documentation, édition et administration sont les débouchés classiques et traditionnels pour les futurs diplômés. D’autres voies existent, car beaucoup de ces jeunes diplômés intègrent des services aussi divers que celui des ressources humaines ou de postes de chargé de mission ou d’audit dans les banques ou les assurances.

Répondre à cet article