Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Que faire en cas d’agression verbale d’un enseignant ?

Que faire en cas d’agression verbale d’un enseignant ?

lundi 31 janvier 2011

Agression verbale d’un enseignant : ne pas agir spontanément et rester serein

Comme toute personne, un enseignant injurié, menacé...en bref, agressé verbalement peut-être amené à répondre à la provocation dont il fait objet. Simplement en voulant restaurer la limite à ne pas franchir pour n’importe quel élève. Toutefois, plusieurs recherches sur la question amènent aujourd’hui à la conclusion que les agressions verbales revêtent une signification profonde pour chaque enfant et que les enseignants victimes ne doivent pas agir spontanément à leur égard. Les réactions doivent être réfléchies et adaptées à la situation.

En effet, chaque violence verbale envers un enseignant véhicule un message. De par le contenu même des injures ou des provocations, il est possible de déterminer s’il s’agit d’une méprise personnelle ou au contraire de groupe. Si l’auteur de l’agression est le seul responsable de ses agissements ou s’il représente toute la classe. Bien évidemment, sur le coup de l’agression, s’en rendre compte n’est pas toujours évident et la réaction la plus normale du monde "les injures sont répondues par des injures, les menaces par des menaces ". Plusieurs professionnels confirment l’importance de rester serein et ne montrer aucun ébranlement aux yeux de l’enfant agresseur.

Agression verbale d’un enseignant : sanctions et renforcement des rapports avec la famille

D’un autre côté, pour cette année scolaire 2010-2011, de nouvelles dispositions ont été prises par les États généraux de la sécurité à l’École à l’égard de la violence en milieu scolaire. Pas si longtemps que celèrent, Claire Mazeron, vice-présidente du Syndicat national des Lycées et collèges ou Snalc avait souligné l’importance du respect des enseignants . D’après cette dame en effet, il est tout à fait important pour un professeur de réagir face à d’éventuelles agressions dont il fait objet, tant physiquement que verbalement, et d’imposer comme il se doit l’autorité face à ses élèves.

Tous : parents et enseignants ont accepté l’application et le renforcement des sanctions pour chaque enfant qui ne respecte pas et provoque son professeur par des menaces ou des injures. Quand un enfant a donc agressé verbalement un enseignant, il est amené à faire des travaux d’intérêt général dans son école. Dépendamment du degré de menaces lancées. Les cas les plus graves passent bien évidemment en conseil de discipline, mais généralement, les sanctions suffisent. Parfois, pour atténuer la situation, une discussion entre le corps enseignant et la famille de l’élève concerné est nécessaire. Ceci pour établir un climat de confiance et de respect mutuel.

Répondre à cet article