Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Que faire en cas de surmenage chez l’enfant

Que faire en cas de surmenage chez l’enfant

jeudi 16 décembre 2010

Comprendre et détecter le surmenage chez l’enfant

Un enfant est surmené parce qu’il est confronté à des difficultés incessantes. Le surmenage survient parce que le petit doit lutter contre des événements qui le dépassent. Il peut s’agit de problèmes à l’école ou encore à la maison. Dans tous les cas, le concerné est fatigué autant du point de vue physique qu’émotionnel. La manière dont cet état est exprimé diffère d’un petit à un autre. Certains déborderont d’énergie, mais agiront d’une manière très désordonnée. D’autres, au contraire, se montreront fatigués et anormalement inactifs.

Surmenage scolaire ou fatigue scolaire

Le surmenage scolaire peut apparaître pour différentes raisons. Il est indispensable de les détecter. Il se peut que l’emploi du temps de l’enfant soit trop chargé et que celui-ci n’arrive plus à suivre le rythme. L’une des causes de ce phénomène peut être une inadaptation de l’enfant. Il se peut que celui-ci soit en retard ou en avance par rapport à ses camarades. Il doit fournir des efforts supplémentaires pour être au même niveau que les autres : cela le fatigue. Le surmenage peut aussi être dû à la crainte d’échouer et celle d’obtenir de mauvais résultats. Une peur par rapport à la vie sociale peut également être à l’origine du phénomène. Dans ce cas, les petites querelles « habituelles » sont exacerbées dans l’esprit de l’enfant et celui-ci finit par en être ébranlé émotionnellement. Des parents trop présents ou pas assez peuvent également troubler un enfant. Il en est de même pour des parents qui ne cessent de se disputer ou qui ont des difficultés dans la vie (financières par exemple).

Ce qu’il faut faire face à un surmenage d’un enfant

Si vous avez constaté des signes étranges et que vous suspectez un surmenage chez votre enfant, la première chose à faire est de s’adresser à un médecin. Celui-ci se penchera sur les causes possibles du phénomène. En plus de questionner calmement l’enfant et les parents, différents tests sont réalisés. Le praticien peut notamment procéder à une numération sanguine, à une glycémie, à une cuti ou encore à un examen de selles. Une fois toutes les hypothèses étudiées et les origines du surmenage connues, les parents doivent prendre des mesures. Il leur faudra notamment discuter avec les enseignants. Le dialogue avec l’enfant est également primordial. Au besoin, ils peuvent se faire assister d’un psychologue.

Répondre à cet article