Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Que faire si l’enfant est angoissé par l’école ?

Que faire si l’enfant est angoissé par l’école ?

jeudi 10 février 2011

Enfant angoissé par l’école : identifier les causes et les origines

Par définition, l’angoisse est un sentiment de forte peur accompagnée de sensations physiques désagréables. Elle atteint aussi bien les grandes personnes que les plus petits. Chez les enfants, l’angoisse se ressent très souvent au moment d’aller à l’école. Pleurs, simulation de maladie sont les symptômes habituels. Bien que l’angoisse soit tout à fait normale lors des premiers jours d’école, elle peut persister et ne jamais partir chez certains enfants. Que faut-il alors faire ? La première démarche pour évacuer l’angoisse de l’enfant est de déterminer les raisons. Celle indéniable est la séparation.

L’angoisse de la séparation se développe et s’atténue avec l’âge chez l’enfant. Dès ses premiers mois, le bébé se met à hurler de toutes ses forces quand il ne voit pas sa mère dans les alentours. Avec le temps, il comprend petit à petit que sa mère peut partir pour revenir le voir l’instant d’après. L’école est un terrain tout à fait nouveau pour un enfant, car il ne comprend pas toujours d’un seul coup, pourquoi ses parents le déposent là au lieu de le laisser à l’endroit habituel, à la maison. Son angoisse se transforme en souci : que se passe-t-il, est-ce que les parents vont m’abandonner, vont-ils m’oublier ici, etc.Des sentiments de désarroi accentués par les devoirs et le besoin de satisfaire les parents plus tard.

Enfant angoissé par l’école : rassurer, discuter et soutenir de la maternelle au collège

Chaque enfant ressent à un moment donné de sa vie scolaire une angoisse : que ce soit lié à la séparation ou aux exigences de l’apprentissage lui-même. En tant que parents, vous devez être à l’affût des moindres signes traduisant l’angoisse de votre enfant. Dès la maternelle par exemple, il est tout à fait normal que les plus petits pleurent et refusent de franchir le seuil de leur salle de classe. Il s’agit alors d’angoisse liée à la séparation. Rassurer l’enfant en lui expliquant que vous ne serez pas loin, que vous viendrait le chercher en cas de besoin, dès la sonnerie, vous serez dehors à l’attendre, etc.

À l’école primaire, votre enfant sait pertinemment que vous reviendrez le chercher, mais quand il vous dit spontanément "j’ai mal au ventre, j’ai mal à la tête, je crois que je ne vois pas très bien... ", c’est qu’il y a anguille sous roche ! Il a quelque chose derrière la tête et autant lui demandez directement : pourquoi tu as mal, tu peux tout me dire... Discuter avec ses professeurs peut vous aider à comprendre la situation. Quand il persiste à user du même tact, montrez-lui combien vous le prenez au sérieux et emmenez-le consulter un docteur. Si votre enfant qui est déjà au collège refuse d’aller en cours ? Discuter avec lui, ayez une vraie discussion et ne le rabaissez pas, ne le grondez pas ! Écoutez-le parler, car peut-être est-il victime de problème d’intégration ? La meilleure solution est toujours la discussion et le soutien dans tous les cas d’angoisse face à l’école.

Répondre à cet article