Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Que faire si votre enfant est hyperactif ?

Que faire si votre enfant est hyperactif ?

samedi 22 août 2009

Qu’entend-on par enfant hyperactif ?

Manque d’attention, agitation, impulsivité sont les symptômes fréquents de l’hyperactivité chez l’enfant. Les premières manifestations de ce trouble du comportement surviennent généralement vers deux ans, mais l’hyperactivité n’est vraiment décelable que lorsque l’enfant commence à fréquenter l’école. Les comportements d’un hyperactif sont très spécifiques. Ce sont des enfants turbulents et agités, qui n’arrivent pas à concentrer leur attention sur quelque chose de précis. Un enfant hyperactif aura par exemple beaucoup de difficulté à rester immobile pendant longtemps, il a des gestes brusques et brutales et casse souvent tout sur son passage.

Quels sont les impacts de l’hyperactivité sur la scolarité d’un enfant ?

Un enfant hyperactif non diagnostiqué, est un cadeau empoisonné pour les enseignants, ainsi que pour ses camarades de classe. Souvent qualifié d’élément perturbateur, celui-ci aura beaucoup de mal à suivre la discipline, imposée par son professeur. L’hyperactif a des problèmes d’apprentissage à l’école. Il n’écoute pas ce qu’on lui dit et a la fâcheuse manie de faire répéter les consignes et les directives. Il écrit et lit très mal et bâclera ses devoirs, pour vite passer à autre chose. À 90 % des cas, un enfant hyperactif aura des résultats scolaires médiocres. Non traité, ce trouble du comportement s’aggravera à l’adolescence.

Quels soutiens apporter à un enfant hyperactif ?

L’hyperactivité n’est pas une fatalité pour un enfant. Diagnostiqué à temps, ce trouble du comportement sera pris en charge par des traitements médicaux. Un soutien psychologique et éducatif lui sera par contre nécessaire, pour qu’il ait une scolarité normale. Toujours dans cette optique, les parents devront lui imposer des habitudes éducatives, pour mieux canaliser les débordements d’énergie de l’enfant. Fixez-lui des rituels journaliers comme les devoirs en fin d’après-midi par exemple. Au lieu des longues séances de travail, privilégiez plutôt les petites séquences de quarante ou trente minutes. Pour finir, n’oubliez pas qu’un enfant hyperactif a besoin d’amour et d’attention. Entourez-le et faites-lui comprendre que vous tenez à lui.

Répondre à cet article