Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Que faire si votre enfant souffre de dyscalculie ?

Que faire si votre enfant souffre de dyscalculie ?

samedi 5 septembre 2009

À quoi reconnaît-on enfant souffrant de dyscalculie ?

Moins connue que la dyslexie et la dysorthographie, la dyscalculie est un trouble de l’apprentissage qui se manifeste par des difficultés essentiellement liées au calcul et au nombre. Un enfant souffrant de ce trouble aura par exemple beaucoup de mal retenir ses tables de multiplication, ou encore à effectuer les opérations mathématiques très simples comme additionner 4 à 3 par exemple. Beaucoup d’entre eux doivent souvent avoir recours à leurs doigts pour compter et pour faire les calculs mentaux.

Ne vous alarmez cependant pas si vous êtes en face de ses symptômes, particulièrement durant les premières années scolaires de l’enfant. Ces difficultés sont souvent rencontrées par les jeunes élèves, en cours d’apprentissage. C’est quand ceux-ci perdurent jusqu’en CM que vous devez sérieusement vous en inquiéter. Si la dyscalculie n’est pas dépistée à temps, celle-ci peut être un réel handicap dans la réussite scolaire de l’élève. En effet, la maîtrise des opérations de base comme l’addition, la soustraction, la division et la multiplication lui sera indispensable, pour qu’il progresse normalement dans sa scolarité.

Quels soutiens apporter à un enfant souffrant de dyscalculie

Si passé les classes préparatoires, votre enfant rencontre toujours des difficultés graves en mathématique, nous vous conseillons d’aller tout de suite consulter un spécialiste. En effet, plus la dyscalculie est dépistée précocement, plus votre enfant recevra las aides et soutien nécessaire, pour l’aider à se débarrasser de ce lourd handicap. Sans oublier que la dyscalculie est souvent associée à la dyslexie. Même si très peu de recherches ont été effectuées sur ce problème d’apprentissage, de nombreuses méthodes de rééducation ont été mise en place, pour corriger la dyscalculie. Beaucoup d’entre eux ont déjà fait leur preuve.

Parmi ces nombreuses méthodes, le plus utilisé est l’enseignement des concepts. Ce sont des séances de rééducation essentiellement destinées à l’apprentissage des chiffres et des nombres, pour familiariser ainsi l’élève avec les opérations basiques utilisées en calcul. Pour optimiser son efficacité, cette méthode est souvent associée à des exercices répétitifs. Se basant sur la stimulation de la mémoire, cette approche consiste à la répétition les exercices et les problèmes mathématiques fondamentaux, jusqu’à ce que l’élève arrive à les mémoriser.

Répondre à cet article