Accueil > Les programmes, la pratique et la méthodologie > Le soutien scolaire dans la pratique > Quelle forme de soutien scolaire choisir ?

Quelle forme de soutien scolaire choisir ?

mardi 29 juin 2010

Le soutien scolaire virtuel pour les bons élèves

Il n’est pas toujours évident d’assimiler des notions, sans le contact et les explications personnalisées d’un professeur « physique ». Selon plusieurs pédagogues, les espaces Internet dédiés au soutien scolaire sont plus adaptés aux élèves qui ne présentent pas de grosses difficultés, mais qui souhaitent améliorer leurs résultats, en vue de l’accomplissement d’un projet. Par exemple, les lycéens en classe de seconde utilisent ces sites pour approfondir leurs connaissances scientifiques et passer en première S. D’autres souhaitent perfectionner leur dossier scolaire afin d’intégrer une école post-bac, dont les critères de sélection sont très restrictifs.

Quels cours choisir pour le soutien scolaire ?

Dans la pratique, les cours individuels offrent de meilleurs résultats pour les élèves en difficulté contraints d’affronter un terrible manque de confiance en eux. Certains enfants plus timides redoutent de poser des questions en public et préfèrent laisser l’écart se creuser avec les autres élèves. Dans ce cas précis, la naissance d’un rapport de confiance avec un enseignant particulier aidera l’enfant à surmonter ses difficultés scolaires. Les cours de soutien collectifs quant à eux, sont plus appropriés aux élèves en petite difficulté, mais qui ne font pas preuve d’autonomie suffisante pour se contenter des cours et exercices corrigés publiés sur les sites Internet spécialisés.

Soutien scolaire : étudiant ou professeur ?

Il arrive souvent qu’un élève présentant de grosses difficultés à l’école progresse moins rapidement en suivant les cours de soutien dispensés par un professeur qu’en étant accompagné par un étudiant. Cette observation est plus ou moins visible selon les matières. En mathématiques par exemple, les enfants prennent souvent l’habitude de protester contre leur professeur lorsqu’ils n’arrivent pas à résoudre un problème ou comprendre une notion. De plus, les étudiants ont plus de facilités que les professeurs à instaurer un climat de proximité avec leurs élèves. Cependant, lorsque le soutien scolaire concerne un niveau d’étude plus poussé (lycée ou enseignement supérieur), la rigueur et l’expérience d’un professeur peuvent faire la différence.

Répondre à cet article