Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Retard du langage : le comprendre pour mieux le corriger

Retard du langage : le comprendre pour mieux le corriger

lundi 29 août 2011

Comprendre l’acquisition du langage

L’acquisition du langage commence bien avant l’émission des premiers mots par l’enfant. Il se familiarise déjà avec les voix entendues « in utero », puis après sa naissance, il apprend à communiquer avec sa mère, notamment par des cris et des pleurs. Il va peu à peu varier sa voix et maîtriser ses vocalisations, et constatera que les réactions de son entourage dépendront de celles-ci. C’est seulement vers neuf mois qu’il comprend que chaque mot a un sens et commence à désigner un objet ou une personne. S’il articule ses premiers mots entre sa première et sa deuxième année, c’est seulement vers sa troisième année que son langage est intelligible. Toutefois, étant donné que chaque enfant évolue selon son propre rythme, il n’est pas rare de rencontrer des enfants âgés de deux ans et demi qui ne parlent pas encore ou encore d’autres qui ont du mal à s’exprimer jusqu’à l’âge de sept ans. On peut alors parler d’un retard de langage.

Les causes du retard du langage

Le retard de langage peut avoir plusieurs causes, liées par exemple à des troubles physiques, notamment des problèmes d’audition ou des malformations intrabuccales, ou encore à des maladies encéphaliques survenant pendant la grossesse ou durant les premiers mois après la naissance. Les troubles du langage peuvent néanmoins être liés à l’environnement où évolue l’enfant. En effet, il aura plus de difficulté à acquérir le langage s’il évolue dans une famille où on lui adresse rarement la parole. C’est également le cas lorsque son entourage a l’habitude de lui parler dans un langage de bébé sans l’encourager à utiliser des mots plus proches de ceux utilisés par les adultes. Le cas contraire peut également causer un retard du langage, en l’occurrence lorsque les adultes demandent trop d’effort à l’enfant, celui-ci étant bloqué par peur de l’échec.

Les solutions au retard de langage

Les solutions préconisées pour pallier le retard de langage seront différentes selon les causes. Dans tous les cas, dès que les parents ou les enseignants de l’enfant soupçonnent un retard, il est important de consulter un pédiatre pour déterminer s’il s’agit réellement d’un trouble pour ensuite déterminer les meilleures solutions. La durée et la nature du traitement peuvent largement varier selon le cas de chaque enfant, mais en général, des séances régulières chez un orthophoniste sont indiquées pour corriger le trouble. L’intervention d’un psychothérapeute peut en outre être nécessaire lorsque le retard est lié à un trouble psychoaffectif, celle d’un orthodontiste si la difficulté articulatoire provient d’un problème de dentition, et celle d’un audioprothésiste si le retard est lié à un problème d’audition.

Répondre à cet article